Batak

Батак

Batak est un tout petit village que l'on peut voir sous deux aspects.

Le premier, c'est le lac. Calme et sérénité. C'était un lieu de villégiature fortement apprécié à l'époque de "l'ancien système". De grand complexes hôteliers accueillaient les touristes des pays de l'est venus profiter du lieu. C'est très vaste et cela prend une bonne partie de l'après-midi pour en faire le tour.

Le deuxième aspect est en complète opposition avec le calme serein que déhage ce paysage. La visite du Musée de la Résistance ( Исторически музей ), au coeur du village, nous fait découvrir un épisode épouvantable des conflits qui opposèrent les bulgares aux turcs au cours de leurs incessantes luttes pour recouvrer leur souveraineté. Il y eu là un véritable massacre, pire que celui d'Oradour-sur-Glane. Plus de 5000 personnes de tous âges furent massacrés puis brûlés par les Turcs. Dans le musée, comment ne pas être épouvanté devant ce mur où sont gravés les noms des victimes avec leur âge ?

Et si on sait déchifrer le cyrillique, c'est plus terrible encore ... Les rares enfants qui ont eu la vie sauve avaient été cachés au milieu des soues à cochons ; parmis eux, une arrière grand-mère de Yuri.
Cette petite église, Sveta Nedelya, qui jouxte le Musée de la Résistance, contient une crypte où on été regroupés les ossements des victimes que l'on peut voir dans une sorte de vitrine. J'avoue ne pas avoir eu le courage de faire cette photo-là.