Cienfuegos

Un beau déluge sur la route de Cienfuegos ... quelques kilomètres plus loins on fait un arrêt "mangues". On était mercredi et je demande au chauffeur de m'en prendre quelques unes pour qu'elles soient à point dimanche. Elles étaient plus que délicieuses ... Moralité il faut aller chercher ses fruits exotiques soi-même ! Un car de touriste et les jeunes s'arrêtent. Il y en a un qui a une machette mais il est calme !

Tient ! des cow-boys cubains ... il y a quand même 5 cavaliers pour 5 ou 6 bovins !
Nous abandonnons le car sur l'avenue du Prado et déambulons par des rues piétones ...

Nous arrivons sur le grand parc central "El Parque Jose Marti. Une belle américaine trône fièrement. En fait, il y a un nid !

Dans le parc, on croise des étudiantes ... A Cuba, garçons et filles ne portent vraiment d'uniformes mais plutôt une tenue de ville commune. Par contre, la couleur est significative de la tranche d'âge : école, collège, lycée etc ... En tout cas, pour les collégiennes, c'est plutôt sympa. Quand on repasse là, sur le kiosque il y a une cérémonie de récompense à des étudiants méritants.

Malgré cette inscription "Colegio San Lorenzo" il s'agit bien du "Teatro Tomas Terry". Tomas Terry fut maire de Cienfuegos et sa famille fit construire ce théâtre en hommage au disparu.

A la Punta Gorda, en bord de mer, nous allons déjeuner dans ce magnifique palais d'inspiration nettement mauresque avec un peu de gothique et de vénitien : "El Palacio de Valle". Le Palais fut construit par Aciscio Valle, un milliardaire espagnol, comme cadeau de mariage à sa nouvelle épousée. Hélas, il en profitera peu puisqu'il fut achevé en 1917 et qu'il est mort en 1920 ... Maintenant c'est un restaurant très kitsch mais qui en jette !

A l'intérieur, on s'attendrait plutôt à d éguster du couscouss ou des tajines ... Une pianiste aussi âgée qu'imperturbable nous joue du classique en sourdine

Sur le départ, nous visitons un jardin botanique qui est un peu comme un musée : on y trouve beaucoup d'espèces venues des 4 continents ... en voici quelques uns.

A commencer par le banian? Les Cubains l'appelle "l'arbre qui marche". Certains peuvent mourir d'un côte et continuer à se propager de l'autre côté par les lianes qui vont reprendre racine.

Un Ixara (je sais plus d'où ça vient)
Un balsa ... très imposant pour un bois si léger !
Des palmiers royaux
L'arbre saucisson ... il fait des fruits énormes (pas visibles ici parce qu'ils commençaient à sortir) un peu analogue au jaquier.
Un bambou du Viet Nam
Un teck de Malaisie
Oups ! Un plant de Coca
Une photo de notre groupe ... on a perdu personne jusqu'à présent. Je suis accroupi au premier rang à droite.
Et on reprend la route. Direction Varadero pour notre dernière étape. Au programme des deux derniers jours : farniente et récupération ... Sur la barrière qui borde la route des corbeaux grand amateurs de crabes de terres ...

Et en cours de route, un magnifique orage tropical !