Trinidad

Trinidad est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est incontestablement une de nos plus belles destinations. Quand on arrive après notre visite à la péninsule Zapata, c'est la fin de l'après-midi. L'hôtel Costasur (Côte sud) est sur la mer des Caraïbes, à l'écart de Trinidad qui est à quelques kilomètres à l'intérieur. La température est douce et la mer ... 30°.

Martine au balcon de notre chambre. Et quelle belle tonnelle de bougainvillées pour aller à la plage

Notre journée commence par une visite consacrée à la cane à sucre, autre richesse de Cuba que j'apprécie beaucoup, puisqu'au bout de la chaîne, on trouve le Havana Club !. En route, on s'arrête sur un belvédère qui domine la vallée de la cane à sucre. Ce fut l'occasion de découvrir un étrange animal du coin : un lézard bicolore : moitié du corps bleu turquoise, reste du corps vert vessie !

Mais le plus beau, c'est le panorama de la vallée de San Luis, haut lieu de la cane à sucre. Le panoramique est réalisé avec deux photos.
Nous avons ensuite visité l'exploitation d'un riche exploitant : la Manaca Iznaga. J'ai pu expérimenter le pressoir manuel utilisé depuis des lustres pour extraire le jus de cane. Brut de pressoir, c'est douçâtre ... je préfère attendre que ça ait fermenté !

La maison comprend des pièces luxueusement meublées ...

 

Mais c'est quand on ressort qu'on découvre un autre aspect de ces riches exploitations. Et cela nous met quand même mal à l'aise. La belle tour que l'on en voit est en fait une tour de guet pour surveiller les esclaves qui travaillent à la plantation et qui ont été achetés souvent très cher. Et la petite ruelle conduit aux cases des esclaves qui contrastent outrageusement avec la maison du maître.

Enfin nous arrivons à Trinidad. Premier contact dans la ville, nous visitons un magasin où l'on paye avec des tickets de rationnement. Eh oui! C'est encore en usage à Cuba. Il faut savoir qu'il y a 4 monnaies à Cuba : le ticket de rationnement, le péso cubain non convertible qui ne vaut rien du tout, le péso cubain convertible qui ne vaut pas grand chose non plus et le dollar américain qui est la monaie par excellence. Il est midi, les rayonnages sont vides ; même le pain n'est pas encore arrivé. Le seul rayon garni : les bombes de laque que les femmes de Trinidad n'utilisent pas du tout !
Nous prenons une de ces ruelles typiques de Trinidad pour nous diriger vers une riche demeure : le Palacio Cantoto. Ces rues que nous arpenterons plus tard dans l'après-midi sont un régal de couleurs, les maisons étant peintes de couleurs très gaies contrastant avec leur modestie voire leur pauvreté.

On monte sur une petite tour de la demeure et on découvre Trinidad vue d'en haut ... C'est superbe !

Vue de plus près, la vieille "Iglesia Parroquial de la Santissima Trinidad".
Une petite rue qui mène vers notre restaurant du jour, on passe devant le Palacio de Ortiz.

Et on croise une petite classe en déplacement. A cet âge, ils sont en rouge ! On passe devant le Palacio Brunet. Nous sommes sur la Plaza Mayor.

Toujours en direction de notre restaurant, ruelles, artisants et c'est le "Mojito Time" tant attendu : apéro et musique cubaine ...

Notre circuit prévoit un après-midi farniente à la plage ; mais Trinidad est tellement belle et envoûtante que je convainc sans peine un petit groupe de rester pour prolonger la visite. Notre chauffeur accepte de venir nous rechercher vers 17h ; nous pourrons aussi avoir notre petit bain. Alors livrés à nous même et grâce à mon aisance avec la langue espagnole, nous allons faire des visites surprenantes ... Alors en ballade au hasard des rues ...

Nos pas nous ramenent au Palacio de Ortiz que nous visitons ... Nous sommes sur la Plaza Mayor devant l'église.

Nous découvrons ensuite une écolde professionnelle consacrée au travail du bois, à l'électricité ... le portier nous invite à entrer dans la cour et à visiter ...
Un peu plus loin, nous sommes attirés par une musique créole et on découvre une salle où une troupe est en plein dans une danse très animée. Renseignement pris, c'est la santeria : culte des Grandes Antilles qui mélange subtilement la religion catholique et le culte vaudou.

Et d'autres rues pour rejoindre notre bus ...

Fin de journée ... quelques kilomètres dans les jambes ... la mer des Caraïbes est un régal ... 30°