La préninsule Zapata

Le nom n'a rien à voir avec le révolutionnaire mexicain Emiliano Zapata. Zapata en espagnol signifie chaussure et en effet, cette péninsule a bien la forme d'une godasse. Merci à Google Earth ! Comme quoi, pour les américains, la Baie des Cochons n'a pas été le pied !

En route de la Havane à Cienfuegos, nous faisons une halte sur la péninsule pour deux visites.

On commence à Guamma par la ferme aux crocodiles ou Martine, très à l'aise comme on peut le voir, va prendre les choses en mains ! Bien que d'une petite taille : ce jeune croco doit faire approximativement 1m10, on lui ferme un peu le clapet : le croco a un sale caractère et il le montre généralement de toutes ses dents.

Comme dans beaucoup de régions du monde, les crocodiles cubains font partie de l'espèce dite "crocodile du Nil", comme à Madagascar !. En cage, il boude dans son coin. En bassin, il affleure l'eau et est particulièrement dangeureux.

La deuxième visite sera à la "Laguna del Tesoro" où nous allons visiter la reconstitution d'un village Taïno. Les Taïnos constituent l'ethnie amérindienne qui habitait les grandes Antilles avant l'arrivée des Européens. Ils ont disparu au XVIème siècle. Cependant, à Cuba, Haïti, Porto-Rico et St-Domingue, ceux qui ne sont ni descendants d'espagnols ni descendants d'esclaves africains se considèrent comme Taïnos. Pour y aller, nous empruntons de petits cabin-cruisers qui a une fâcheuse tendance à fumer dès qu'on accélère un peu!

Le village est très sympathique avec de petites cases groupées autour d'une case circulaire plus grande "El boina del jefe", la case du chef !

Odalys, notre guide nous parles des Taïnos. Un artiste a réalisé quelques statues ventant de façon allégorique, la simplicité des Taïnos et leur proximité de la nature.

Pour ne pas dépareiller, notre restaurant du jour est bâti dans le même style et comme il s'agit d'un village lacustre, nous empruntons plusieurs passerelles pour y accéder.